mardi 15 août 2017

Tristesse...

Elle ne montrera pas sa peine, elle la gardera pour elle. On pourrait penser qu'elle est insensible en la voyant ainsi, ou alors très forte, moi je crois qu'elle s'est forgée une carapace pour éviter de souffrir. Il faut dire qu'elle en a eu des peines dans sa vie. Son premier mari, tout jeune, qui se tue en coupant un arbre, la laissant seule avec ses deux enfants. Son second mari qui disparaît à son tour, la laissant veuve à nouveau. Et voici que samedi matin, son fils de 46 ans meurt à son tour, victime de cette terrible maladie dont je tairai le nom.
Je pense très fort à toi, ma cousine, à lui, ainsi qu'à tous ceux et celles qui sont touchés par ce départ si brutal et surtout bien trop précoce.

Une rose, pas n'importe laquelle...

Rose de tatan Rose

12 commentaires:

  1. Ce n'est pas seulement triste, c'est une véritable tragédie que tu relates en quelques mots sobres.
    je m'interroge toujours sur ces destins tragiques qui semblent frapper des personnes plus que d'autres…
    comme une injustice de l'humanité.
    Pensée solidaire pour ta cousine, ainsi que pour toi.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour tes mots et ta présence, Alain.
      Je t'embrasse aussi.

      Supprimer
  2. J'ai hésité à laisser un commentaire, chère Françoise, car je me suis dit que je ne pouvais trouver de mots pour toute la douleur de ces deuils si importants. Ta cousine est cruellement éprouvée par la vie. Elle est terriblement forte, d'après ce que tu en dis. Me permettrais-tu peut-être une remarque ? Tu écris : "elle s'est forgée une carapace pour éviter de souffrir". Peut-être que, sa carapace, c'est pour éviter de montrer combien elle souffre qu'elle se l'est créée... Parfois la vie est tellement dure que si on se montre faible, démunie devant les autres, on peut avoir l'impression de s'écrouler à jamais. Tandis qu'en restant droite et digne, on peut espérer continuer et faire face... Elle a de la chance de t'avoir : c'est précieux, une cousine affectueuse dans ces moments-là....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Dad, peut-être s'est-elle forgée cette carapace pour éviter de montrer combien elle souffre, elle seule pourrait nous le dire...
      Merci pour tes mots, c'est gentil à toi.

      Supprimer
  3. J'ai une amie qui a eu un destin presque identique: pertes de son mari, de sa fille unique et de son petit fils. Malgré toutes ses épreuves elle est toujours debout. Je suis admiratif. Quelle force. Je souhaite qu'il en soit pareil pour ta cousine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certaines personnes traversent les épreuves mieux que d'autres, apparemment du moins, que ce soit devant la mort ou devant la maladie, nul ne réagit de la même façon, chacun fait comme il le peut, comme il le sent. Et nous n'avons à blâmer personne de ne pas avoir la réaction qu'il nous semblerait appropriée.
      Merci pour tes mots, Daniel.

      Supprimer
  4. je me suis toujours questionnée sur ces "destins" de personne qui sont fort éprouvées par la "vie". je connais plusieurs personnes à qui tout arrive et toujours des tragédies. Que se passe t'il dans ces familles pour qu'elles soient si chamboulées et tout le temps ?
    quel malheur pour ta cousine ... je n'ai pas de mots ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Virevolte, moi aussi je me pose souvent cette question : que se passe t'il dans ces familles sur lesquelles s'abattent tant de souffrances, tant de deuils ? Pourquoi sont-elles tant touchées ?...
      Oui, ma cousine a été bien éprouvée dans sa vie. Merci à toi.

      Supprimer
  5. Il y a des destins que la vie n'épargne vraiment pas, des familles qui ont a vivre souffrance sur souffrance... Des deuils et un parcours sinueux.... C'est terriblement éprouvant... Témoins de cette tragédie, cela nous fait relativiser nos petits bobos du quotidien...

    Une pensée pleine de compassion pour elle.
    Prends (et oui tutoyons nous !) soin de toi et d'elle...

    Ju'Lyn

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Ju'Lyn, c'est gentil. Oui, cela fait relativiser les petites broutilles sur lesquelles on s'arrête parfois, cela remet les choses à leur juste place.
      Passe une douce nuit.

      Supprimer
  6. Avec vous en pensée ma chère Françoise... j'imagine la douleur pour ta cousine, si forte, et ceux qui l'entourent et l'accompagnent.
    Je t'/vous embrasse.
    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Den, c'est gentil à toi, merci pour tes mots.
      Je t'embrasse aussi.

      Supprimer