samedi 30 septembre 2017

Aimer l'autre...

Aimer l'autre, c'est s'intéresser à ce qu'il fait, c'est comprendre ce qui le fait vibrer, c'est apprendre à connaître son univers, même si ce dernier est différent du nôtre. Aimer l'autre, c'est prendre le temps de le lire, de lui écrire, de l'écouter, de le comprendre. Nous sommes bien trop souvent focalisés par notre petit monde à nous, négligeant notre présence à l'autre. Aimer l'autre, c'est aimer apprendre à le connaître, lui et son monde, car rien n'est plus enrichissant que d'apprendre de l'autre parfois si différent de nous. C'est lui qui nous ouvre bien souvent à d'autres possibles que nous n'envisagions pas, ces derniers étant jusque-là inconnus de nous. Aimer l'autre, ce n'est pas vouloir lui imposer nos idées, nos actes, en pensant que c'est mieux pour lui, c'est accepter qu'il pense différemment, c'est le respecter. Aimer l'autre, c'est accepter qu'il nous apprenne.

Aimer l'autre...
Si vous voulez continuer la liste, ne vous gênez pas, car il y a tant et tant à dire...

26 commentaires:

  1. Ah si je suis d'accord... A celui que j'aime j'ai dit, tout au début, "j'aimerai tout de toi même ce que je n'aimerai pas". Je contourne ce que je n'aime pas, et j'aime encore plus fort ce que j'aime... et j'ai la patience de ne pas me laisser submerger par ce qui est difficile...

    Aimer l'autre c'est aimer NOUS...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, car nous sommes l'autre et l'autre est nous... :-)

      Supprimer
  2. Aimer l'autre c'est déjà être décidé à l'accepter!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est vrai Alezandro, c'est être décidé à l'accepter...

      Supprimer
  3. Aimer l'autre c'est ne pas le juger !

    RépondreSupprimer
  4. Aimer l'autre, c'est ne pas l'enfermer, le laisser respirer, ne pas l'épingler dans de la naphtaline comme un beau papillon, c'est ne pas le mettre dans une cage.
    C'est aimer qu'il soit heureux, même si c'est sans nous... ;-)
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Célestine, même si c'est sans nous... :-)

      Supprimer
  5. Aimer l'autre c'est aussi le laisser dans sa liberté de dire et ne pas lui fixer des lignes même si invisibles. Mais il est difficile, de comprendre tout le monde, car la vie est faite de diversités qui ne sont pas forcément toutes adaptables.
    Belle nuit Françoise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Bizak, le laisser libre et ne pas vouloir l'enfermer même par des lignes même si invisibles.
      Belle fin de semaine, Bizak.

      Supprimer
  6. J'aurais bien aimé continuer la liste mais je ne sais pas ! J'ai l'impression d'aimer personne parfois et d'autre d'aimer tout le monde. Il me semble que c'est difficile d'être aimé aussi et peut être qu'aimer l'autre c'est ne pas se poser de question, c'est l'accepter comme il est avec tout ce qui compose sa personnalité, son univers. La tolérance et le respect, bien qu'on les doive à tout le monde, sont des conditions indispensables (à mon avis)à l'amour de l'autre. Mais je suis d'accord avec tout ce que vous avez dit dans vos coms . Françoise, tu sais aimer les autres; tout l'amour que tu portes est dans ce que tu donnes aux autres. Il n'y a qu'à te lire et regarder les belles photos que tu nous offres de tes balades, de tes voyages, de ce qui t'entoure, bref, je trouve que quand quelqu'un aime les autres tout son être en rayonne. Aimer l'autre, celui ou celle avec qui on partage sa vie, c'est plus complexe, il me semble qu'une relation à deux est faite autant de l'autre que de soit. On ne donne pas, on ne reçoit pas, on construit ensemble. Mais c'est sans doute beaucoup plus compliqué que ça !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne sais pas continuer la liste, dis-tu Délia, mais pourtant tu parles très bien de l'amour envers l'autre.
      Merci pour tes mots. Disons que je fais ce que je pense être bon pour dire aux gens que je les aime. :-)
      Bonne soirée, gros bisous.

      Supprimer
  7. Aimer l'autre c'est entrer en perception de son cœur profond, et peut-être au-delà de ce qu'il en perçoit lui-même. C'est l'accompagner sur le chemin de son existence, admirer et se réjouir de ses dynamismes à lui. En cela on peut entrer dans la complétude.
    Aimer l'autre c'est le respecter dans ses choix de vie et demeurer à ses côtés quoi qu'il advienne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Alain, tes mots sont une belle définition de l'Amour.
      Merci. :-)

      Supprimer
  8. C'est tout à fait de la sagesse que sont tes propos mon ami Alain X, sauf qu’il faut aussi l’accepter dans les deux sens, sauf qu'il ne faut pas l'entendre dans un sens unique. Au fond je ne pense pas qu’il y’ait une définition arrêtée quand il s’agit de sentiment d’amitié ou autre. En somme je pense que c’est une question d’acceptation de l’un et de l’autre quel qu’en soient les formes ou raisons, pourvu qu’ils se sentent l’un avec l’autre, en symbiose.
    Si l’amitié devait se cantonner sur un ensemble de critères à respecter, ce n’est plus de l’amitié mais une quelconque association d’hommes et de femmes pour un objectif donné. L’amitié est un ressenti entre deux êtres avec des raisons objectives et même subjectives.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a pas de critères à respecter dans l'Amour Bizak, tu as raison. Nous ne devrions pas dire : je l'aime parce que si, parce que ça, nous devrions dire : je l'aime sans conditions...

      Supprimer
  9. Françoise, je vais dire comme alezandro,"Aimer l'autre c'est déjà être décidé à l'accepter!" c'est tout simple ! Aimer l'autre...tu en parles très bien....je t'embrasse, bonne soirée Françoise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'embrasse moi aussi, Noëlle.
      Beau week-end à toi.

      Supprimer
  10. Comme j'aime ton billet. Il me parle. Même si le chemin est personnel, les autres sont importants pour avancer. On a beaucoup à apprendre d'eux....Les autres , c'est excellent pour la tolérance !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plus le temps passe, et plus j'ai envie d'apprendre des autres, plus j'ai envie d'aller vers eux...
      Merci à toi, Daniel.

      Supprimer
  11. J'aime beaucoup ta photo de couverture, ce chemin sous-bois ... Probablement plein d'embûches, comme l'amour ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce chemin n'est pas pour moi plein d'embûches, Espiguette, au contraire il est accueillant et rassurant (sourire).

      Supprimer
  12. Oui, aimer c'est tout cela....Et l'on peut toujours aller plus loin dans la compréhension de l'autre...Les autres ont beaucoup à nous apprendre sur eux-mêmes, sur nous et sur la vie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tout à fait d'accord avec toi Gazou, les autres ont beaucoup à nous apprendre sur eux-mêmes, sur nous et sur la vie.

      Supprimer
  13. Et parfois même, aimer "c'est donner ce qu'on n'a pas à quelqu'un qui n'en veut pas." Dixit Jacques Lacan !! (SOURIRE)

    RépondreSupprimer