vendredi 12 janvier 2018

Lorsque tout va bien, on ne se rend pas compte de la chance qu'on a...

J'ai terminé l'année 2017 et ai commencé l'année 2018 avec une grosse grippe ! Cela faisait longtemps que cela ne m'était pas arrivé. Je me vantais l'année passée d'être passée à travers alors que des gens grippés avaient circulé à la maison. Comme quoi...
Chaque année, la semaine du jour de l'an, nous partons avec des amis une semaine en gîte, pour, entre autres, faire des randonnées de deux à trois heures chaque après-midi, et aussi passer le réveillon ensemble. Cette fois, les randonnées n'ont pas été pour moi, je suis restée couchée une bonne partie du séjour, et les deux seuls jours qui restaient, j'étais bien trop fatiguée pour aller marcher. Je dois dire que cela m'a pas mal contrariée, pas seulement parce que j'étais privée de randonnées, mais parce que j'étais dans une forme éblouissante avant de choper ce sale virus et que je me retrouve dans une forme moyenne. Cette semaine, je me suis accordée une semaine de convalescence, je reprendrai mes activités et le mouvement qui va avec, la semaine prochaine.
Durant cette période de grippe, j'ai eu le temps de réfléchir, et je me suis rendue compte que lorsqu'on est malade, il n'est pas évident d'avoir des pensées positives. Lorsqu'on a la santé, on ne se rend pas compte de la chance qu'on a, "avec elle on a les racines pour tout faire" (dit par A.). J'ai eu la grippe mais elle est finie, je suis encore fatiguée mais je suis guérie. Je pense aux personnes qui ont une maladie grave et au courage qu'il leur faut pour ne pas sombrer dans le découragement, je pense à l'énergie qu'il leur faut pour lutter, pour ne pas baisser les bras. Je connais actuellement plusieurs personnes dans ce cas-là, et je pense très fort à elles.

16 commentaires:

  1. Quelle chance nous avons d'être simplement autonome, de pouvoir marcher, nous mouvoir. J'y pense souvent et je remercie le divin !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certes… mais lorsqu'on est dans la situation d'être dépendant d'autrui pour le quotidien ( comme je le suis) … on voit les choses petit à petit autrement… et on a d'autres raisons de remercier le divin… qui donne par exemple autour de soi les bonnes personnes pour nos « assister »

      Supprimer
    2. Je comprends, cher Alain !

      Supprimer
    3. Oui, il faut savoir remercier le divin, je le fais souvent, pour le fait d'être en bonne santé, ou, comme le dit Alain, d'être bien entouré(e).
      Merci à vous deux.

      Supprimer
  2. c'est vrai! tu as raison! rester positif quand on est malade, c'est une décision de chaque instant!
    Bonne convalescence à toi Françoise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Coumarine. Ce début de semaine, je vais nettement mieux. :-)

      Supprimer
  3. Courage... les beaux jours arrivent,tes randos n'en seront que plus belles !

    RépondreSupprimer
  4. Notre corps nous joue des tours et c'est vrai qu'être malade est très difficile. Moi aussi je connais quelqu'un de très malade et je crois qu'elle m'a donné une bonne leçon de vie ! mais avant tout je pense qu'il est plus facile de rester positif lorsque l'on est bien entouré c'est le cas de mon amie, heureusement pour elle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, lorsqu'on est bien entouré(e), et ceci pour n'importe quelle circonstance de la vie, tout est plus facile en effet.
      Bisous, Virevolte.

      Supprimer
  5. C'est ce que je me disais en regardant la petite Aminata...
    Il y a mille façons chaque jour de se réjouir de ce que l'on a, et plus encore quand on pense à ceux qui ne l'ont pas.
    Ta sagesse te permet de passer les épreuves dans la gratitude et la joie.
    Et je me joins à toi dans l'empathie avec tous ceux qui souffrent.
    Bisous belle d'âme

    RépondreSupprimer
  6. Oui, c'est dans ces moments de pénibilité que l'on arrive le mieux à faire sa part des choses!

    RépondreSupprimer
  7. Quand l'univers se rétrécit, il faut choisir d'un construire un autre, parfois les forces sont là, parfois elles se font la malle.
    Bon dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Camille-Madeleine. Bienvenue à vous, et une bonne semaine.

      Supprimer